Château Lesparre, situé sur le territoire de Beychac-et-Cailleau, était autrefois la propriété seigneuriale de la comtesse de La Thibaude. Le domaine était un producteur de vins rouges et blancs réputés dans la région. Le château possédait une tour, ainsi qu’une chapelle, toujours présente, dans un domaine de 200 hectares, couvert de vignes aux deux-tiers de sa surface. 
En 1874, Firmin Bloy acquiert la propriété, dont le tiers de la surface est planté d’arbres de 40 essences différentes. En 1956, le domaine est acheté par M. Audiffred.


 Enfin, en 1986, Michel Gonet acquiert le très grand Château Lesparre et renoue avec la tradition de production de qualité du château avec 110 hectares dont 50 ha de vignes. En trente ans, ses fils Charles-Henri et Frédéric ont su dynamiser le marché et agrandir la surface de production, tout en diminuant les rendements, afin d’obtenir de meilleurs concentrations. 


 Aujourd’hui, le château compte 130 ha de vignes avec un encépagement qui fait la part belle à la rondeur : 90 % de merlot et 10% de cabernet sauvignon et cabernet franc. 

Au fil des saisons, Charles-Henri et Frédéric Gonet constatent qu’il pleut excessivement peu sur les vignes du château Lesparre. 


 Un microclimat précieux qui les entraine à envisager une autre viticul­ture : réduction de 70% des intrants et arrêt de l’utilisation de tout produit toxicologique car il y a peu d’attaques de parasites.

La propriété passe donc en 1990 en lutte raisonnée avec de petits rendements. 
En 2011, Château Lesparre obtient le label « Bio ».

Description de l'image
Description de l'image
Description de l'image
Description de l'image
Description de l'image